Vous êtes ici : Version françaiseLexique

Lexique

Afin de faciliter la compréhension des opérations électorales, il est nécessaire d'apporter quelques précisions sur certains des termes utilisés.
 
  • Mandant/mandataire: Le mandant est l'électeur qui confie à un autre électeur, le mandataire, la compétence pour aller voter à sa place. Le mandataire va alors voter deux fois: une fois pour lui et une fois pour son mandant. La transmission de ce pouvoir se fait à l'aide d'une procuration. Le mandant et le mandataire doivent appartenir au même collège électoral et, le cas échéant, au même secteur de formation. Il s'ensuit, par exemple, qu'un professeur des universités ne peut donner procuration à un étudiant. Toutefois, le mandant et le mandataire peuvent appartenir à des bureaux de vote différents. Dans ce cas, le mandataire devra voter dans son bureau de vote ainsi que dans le bureau de vote du mandant.
  • Collège électoral: Ensemble de personnes réuni par une même qualité leur donnant droit de voter pour leurs représentants. Chaque électeur appartient donc à un collège électoral identifié. Toutefois, selon le conseil pour lequel l'électeur est appelé à voter, son collège électoral d'affectation peut changer.
  • Secteur de formation: Les secteurs de formation constituent des découpages de certains des collèges électoraux permettant de regrouper les électeurs selon leur champ disciplinaire. Il en existe quatre, définis en fonction d'un rattachement aux sections CNU comme suit:
    • Secteur 1 : Disciplines juridiques, économiques et de gestion (sections 1 à 6)
    • Secteur 2 : Lettres, sciences humaines et sociales (Sections 7 à 24, 70 et 71)
    • Secteur 3 : Sciences et technologies (Sections 25 à 69)
    • Secteur 4 : Disciplines de santé (Médecine et pharmacie)
Les électeurs appartiennent donc à un collège électoral ET à un secteur de formation. Les agents BIATSS ne sont pas concernés par les secteurs de formation.
 
  • Scrutin de liste/Scrutin uninominal: Les élections aux conseils centraux sont organisées sur la base d'un scrutin de liste. Il y a par exemple 8 sièges à pourvoir au Conseil d'administration dans le collège électoral des professeurs d'université. Les candidats doivent donc se réunir sur des listes pour participer à l'élection. Les électeurs voteront ainsi pour une liste de candidats (plusieurs noms inscrits sur le bulletin de vote). Par la suite, les sièges seront répartis entre les listes s'étant présentées, en proportion du nombre de voix reçues. Toutefois, certains collèges électoraux et secteurs de formation n'ont à élire qu'un seul représentant. Tel est le cas pour les différents secteurs de formation du collège de doctorant au sein de la commission recherche: chacun des quatre secteurs sera représenté par un élu. Pour ce cas, le scrutin est uninominal. Il n'y a pas de liste à constituer, chaque candidat se déclarant seul. L'électeur vote pour un nom. Le poste est alors attribué au candidat ayant reçu le plus de voix.